Que recherchez-vous ?
» » sabbat de Lughnasadh, sabbat de Lammas

Sabbat de Lammas

Nous sommes arrivés à l’avant dernier sabbat de la roue de l’année. Lughnasadh ou Lammas, est habituellement fêté aux alentours du 1er août dans notre partie de l’hémisphère et est lié à la récolte du blé et à l’idée d’abondance, d’une période faste.

Comme pour les autres sabbats majeurs, il est souvent question de mettre en place des projets en vue d’un événement particulier. Par exemple, à Imbolc, on fera en sorte de se préparer à la venue du printemps, c’est un moment où on prépare son jardin en vue des futures semailles. Il en va de même pour Beltane, où on va allumer de grands feux pour accueillir l’été qui arrive à grands pas. Eh bien, c’est exactement la même chose pour Lughnasadh ! Nous nous trouvons dans une période d’entre-deux, encore en été mais déjà en train de préparer la future saison. Pour se faire, on va continuer ce qu’on avait commencé durant les sabbats précédents, qu’il s’agisse de projets personnels, de changements de vie ou plus simplement de jardinage afin de pouvoir tout clôturer avant Mabon (21 septembre) où il sera question de laisser derrière nous ce qui n’a pas fonctionné et d’aller de l’avant.

Comme pour tous les sabbats, les diverses traditions et racines s’entremêlent et, finalement, chacun a sa propre vision de chaque fête, selon ses propres affinités. Lughnasadh, quant à lui, tire ses origines du côté de l’Irlande. Son nom fait honneur à Lugh (que l’on prononce « Lou »), dieu des moissons celte, divinité solaire. Nous sommes donc dans des énergies masculines et actives ! En fait, ce sabbat correspond en tous points aux énergies astrologiques du signe Lion : extraversion, action, passion, sociabilité, force, abondance, enthousiasme, confiance. C’est le moment de récolter les fruits du travail accomplis, un temps d’abondance. C’est sans doute l’un des sabbats les plus léger et les plus joyeux de l’année !

Traditionnellement, de grandes foires avaient lieu à cette période de l’année, s’y tenaient courses de chevaux, grands marchés agricoles, compétitions, jeux, festins luxuriants. On se mariait aussi volontiers début août. Lughnasadh était un temps d’abondance, de prospérité et de partage. L’été battait son plein, la nature offrait en nombre fruits, graines, légumes, on s’ouvrait au monde extérieur dans un esprit de communion et de fraternité : on se rassemblait autour d’activités bon enfant, de pratiques sportives pour se dépasser ou de repas entre voisins, amis, parents. De nombreux festivals et fêtes communales ont lieu depuis très longtemps à cette époque et dans le monde entier !

Lughnasadh, c’est aussi bien sûr le début des premières moissons. Il inaugure d’ailleurs un cycle de trois sabbats consacrés aux récoltes (Lughnasadh, Mabon, Samhain). Aujourd’hui, notre agriculture ne suit plus vraiment le rythme de la nature, mais auparavant on récoltait blé, épeautre, orge, seigle… On pouvait donc savourer de délicieux pains faits pour l’occasion, une des traditions de Lughnasah était de cuire son pain fait maison, ainsi que déguster les premiers fruits arrivés à maturités, on commençait aussi à constituer de précieuses réserves pour le reste de l’année.

Ces moissons étaient généralement synonymes de soulagement, car les vivres commençaient à manquer depuis plusieurs semaines. Les premières récoltes étaient donc sacrées… Les divinités solaires et l’esprit du blé étaient mis à l’honneur, on les remerciait pour l’abondance des récoltes et certaines traditions consistaient à leur faire des offrandes, afin que l’année suivante ils reviennent fertiliser les terres. Ces pratiques étaient d’une importance capitale. Lughnasadh est ce point d’équilibre entre la moitié lumineuse de l’année et l’autre moitié sombre. Certes, Lughnasadh correspond au moment le plus chaud de l’année, mais c’était aussi l’approche du début de l’automne. 

La pause salvatrice avant l’entrée dans des temps plus froids. Même si les semaines à venir seront encore estivales, on garde en tête qu’elles ne dureront pas et que les cycles de mort et de renaissance sont constants.

Ces périodes de joie sont donc teintées de prudence, il s’agit de profiter des bienfaits de la terre en conscience et avec gratitude, tout en honorant la fin d’un cycle et la mort. Car pour pouvoir se nourrir, on doit couper le cycle de vie de la nature en fauchant le blé ou en cueillant des fruits. C’est donc aussi un moment symbolique pour se rappeler des défunts et pour leur rendre hommage, mais dans un esprit de légèreté.

Lughnasadh/Lammas, c’est prendre un temps pour :

Se connecter à soi

✽ Lughnasadh est le moment de faire un bilan personnel et d’observer quels fruits symboliques nous pouvons récolter : où en sommes-nous de certains projets ? Qu’avons-nous construit ? Pour quels événements pouvons-nous être reconnaissants ? Quelles réussites récentes avons-nous à célébrer ? S’arrêter un instant pour savourer nos accomplissements nous permet de nous dire merci à nous-mêmes, mais aussi d’envoyer une pensée de gratitude à nos proches, nos amis, nos collaborateurs ou encore à la nature. Ce sont toutes ces énergies alliées qui nous permettent d’avancer et de nous réaliser.

Se connecter aux autres

✽ Lughnasadh est surtout un temps d’ouverture, de sociabilité et de partage ! Alors passez du temps en famille, entre amis ou voisins. Vous pouvez vous rassembler autour d’un bon repas, d’un pique-nique, d’un feu de joie, de jeux de société, d’une sortie à la piscine, au bord d’une rivière ou d’un lac ou un endroit qui vous est cher.

✽ Il est aussi important de faire table rase du passé avec votre entourage. Ainsi, c’est le moment idéal pour renouer le dialogue avec quelqu’un, pour pardonner, faire la paix et ouvrir votre cœur en toute sincérité et bienveillance afin de réparer les liens abîmés.

Penser aux défunts

✽ Lors de Lughnasadh vie et mort son étroitement connectées. C’est donc un bon moment pour honorer les morts dans un esprit plus léger que lors du sabbat de Samhain.

Rendre grâce à la terre

✽ Rendez grâce à la terre qui nous offre de la nourriture : nous n’avons plus vraiment conscience des cycles de la nature et de ce qu’elle nous offre. Or, Lughnasadh est un temps de gratitude envers notre terre nourricière. Renseignez-vous sur la permaculture, faites quelque chose de concret pour la terre et l’environnement, revoyez vos habitudes, votre mode de consommation et interrogez-vous sur votre impact sur la nature.

✽ Vous pouvez faire des offrandes aux esprits de la nature pour les remercier de l’abondance et de la fertilité dont vous bénéficiez.

Croire en sa chance

✽ Lughnasadh est un période d’abondance et de chance, faites des rituels de chance, de prospérité.

Les box seront expédiées entre le 5 et le 10

JOYEUX SABBAT DE LUGHNASADH A TOUS

 

 

 

Nous vous recommandons